Les amis de l'orgue de Saint Laurent de Cambo

Construire l’orgue de Cambo

Euskara English

Le facteur d’orgue

La personne qui va construire l’orgue s’appelle facteur d’orgue. Thomas Ospital nous éclaire sur ce métier avec les différentes étapes dans la construction d’un orgue.

L’église saint Laurent de Cambo abrite actuellement un instrument acquis par la paroisse au milieu du XIXème siècle. Celui-ci est attribué à l’abbé Clergeau. C’est un personnage passionnant. Il a été successivement prêtre et écrivain (biographe de Chateaubriand). On lui trouve aussi un passé de musicien et inventeur. Il a même été gérant de banque et dirigeant de société…

Le Transpositeur a été créé par le facteur d'orgue. C'est un élément important pour la construction de l'orgue de Cambo

L’abbé Clergeau n’a très certainement jamais construit d’orgue. En effet, il s’associait souvent avec des entreprises comme Stolz ou Alizant pour les réaliser. On lui doit surtout le concept de ces orgues accessibles aux paroisses les plus modestes.  

Remplacer l'orgue de l'église saint Laurent de Cambo demandera de faire appel à un facteur d'orgue
L’orgue tel qu’il est aujourd’hui

Les caractéristiques de l’orgue actuel

La majorité de ces instruments sont construits sur le même modèle ; un clavier transpositeur, 6 à 8 registres dont certains divisés en basse et dessus, un pédalier en tirasse permanente.

La vocation de ces instruments est surtout liturgique, ils permettaient l’accompagnement des cantiques ou du plain-chant. Et les possibilités musicales de ce type d’instrument sont très limitées.

L’orgue de Cambo est un instrument typique de l’abbé Clergeau. Il possède un clavier transpositeur de 54 notes et un pédalier de 18 notes en tirasse permanente.

Le Clavier transpositeur
de l’orgue actuel de Cambo

Composition :
Flûte 8’
Bourdon 8’ Viole de Gambe 8’
Voix Céleste 8’
Prestant 4’
Octavin 2’
Basson 8’ (Basses)
Trompette 8’ (Dessus)
Clairon 4’ (Basses)
Hautbois 8’ (Dessus)

Thomas Ospital testant l’orgue saint Laurent de Cambo

Cet instrument n’est quasi plus jamais utilisé. Ses performances sont beaucoup trop limitées. Il n’a pas une grande valeur patrimoniale et artistique. Ce genre d’instrument avait une vocation plus fonctionnelle que musicale.

Un projet respectueux


C’est pour cette raison que la Ville de Cambo souhaite acquérir un nouvel orgue imaginé et conçu pour son église. Les travaux liés à l’intégration du nouvel orgue seront menés sous la supervision d’un architecte du patrimoine.

Les Architectes du Patrimoine interviennent pour l'orgue de Cambo

L’église de Cambo, typique des églises basques, possède des galeries en bois. L’acoustique est de ce fait claire et peu réverbérante. Notre choix se porte sur un orgue d’esthétique baroque allemande de la région de Saxe.  Nous citerons tout particulièrement comme source d’inspiration les instruments crées par Gottfried Silbermann.
Ci-dessous, une illustration du style Silbermann

Orgue de l'époque des Silbermann
Exemple d’orgue de l’époque des Silbermann :
Orgue de l’Église saint Grégoire à Ribeauville
Photo copyright : J.Ph.Grille

Ce que nous imaginons

Il ne s’agira pas de copier un instrument existant, mais de s’inspirer fidèlement de ce style, de ces techniques, pour construire un orgue adapté à l’église de Cambo.

Le nouvel orgue viendra s’intégrer dans cette église exceptionnelle, en cours de restauration, sans dénaturer la beauté de son architecture. Le meuble devra s’insérer harmonieusement dans la décoration de l’église, dans le respect des proportions d’ensemble et sans donner l’impression d’un élément rapporté.

L’encombrement du nouvel l’orgue sera supérieur de 60% : il prendra appui un étage plus bas, sur la première galerie. Le buffet pourra s’épanouir jusqu’à la voûte de l’église sur une hauteur d’environ 8 mètres.

Des travaux seront nécessaires pour aménager les galeries. Il sera nécessaire de supprimer le plancher de la seconde galerie. Ce plancher datant probablement de l’installation de l’orgue. Un renforcement éventuel des tribunes sera à prévoir pour supporter le poids de l’instrument. Leur réalisation et leur prix seront  inclus dans le marché.

Caractéristiques du projet d’acquisition de l’orgue

L’orgue comptera deux claviers de 56 notes et un pédalier de 30 notes.

La capacité musicale de ce nouvel instrument sera 4 à 5 fois supérieure à celle de l’ancien.

Proposition pour les jeux

Nous proposons ci-dessous une composition qui peut servir de base à notre réflexion :

Nous imaginons 17 jeux. Chaque jeu sera commandé par un clavier qui comportera 56 notes soit 4 octaves 2/3 de 12 notes : do-ré-mi-fa-sol-la-si et les 5 demi-tons (do#-ré#-fa#-sol#-la#)

Les noms des jeux (ici nommés en allemand) se rapportent en général aux instruments qu’ils imitent :

Ainsi Dulcian, par exemple, est l’ancêtre du basson.
Pour le jeu appelé Trompete la traduction est inutile.

Posaunen correspond au trombone, Hohlflöte à la flûte etc.
Et peut aussi définir la hauteur de son : subass ou octave 4

Quant à la dimension des jeux de l’orgue elle s’exprime en pieds.

Subass 16′ indique des tuyaux de 16 pieds. Cela fait +/- 4,88 mètres. Ce qui est très long pour les notes les plus basses.

Hauptwerk :
Principal 8’
Viola di gamba 8’
Hohlflöte 8’
Oktave 4’
Nasat 3’
Oktave 2’
Mixtur V
Trompete 8’
Positiv :
Holzgedackt 8’
Holzprincipal 4’
Waldflöte 2’
Sesquialtera II
Dulcian 8’


Pedal :
Subass 16’
Octavbass 8’
Posaunen 16’
Trompete 8’



Proposition pour les équipements

La transmission des notes et des registres sera mécanique. Les sommiers seront à gravures et registres coulissants, en bois massif, de construction traditionnelle. La mécanique sera la plus directe possible (suspendue ou foulante) et avec un minimum de points de réglages.

Le sommier de l'orgue
Le registre coulissant
Registre coulissant

Le pédalier comportera 30 notes (deux octaves 2/3)

La console contiendra 2 claviers de 56 notes. Elle sera équipée de deux panneaux latéraux de tirettes.

La matière des touches des claviers n’est pas encore définie, ce sera éventuellement de l’ébène : c’est encore à l’étude pour une question de budget. L’ivoire sera sans doute écarté.

La conception de la soufflerie sera laissée à l’appréciation du facteur. Installée derrière la console au premier étage elle comportera 2 ou 3 soufflets activés par un moteur électrique : les solutions techniques seront proposées par les facteurs lors de l’appel d’offre.

L’accord sera dans un tempérament légèrement inégal. Le choix définitif du tempérament se fera en concertation avec les principaux utilisateurs. Le diapason pourra être à 442 Hz à 18°C

Remarques générales

Le futur orgue se dressant sur 8 mètres à partir de la première galerie, le buffet comprendra à priori un seul corps. Si le facteur décide d’y adjoindre un positif de dos, il devra justifier son choix techniquement et musicalement.
Le buffet sera d’esthétique baroque sans imiter servilement Silbermann. Le bois sera coloré et devra faire écho aux couleurs du choeur et de la voute en cours de restauration. Des éléments de décoration de couleur dorée seront intégrés.
Enfin le buffet devra apporter une réponse visuelle à la décoration du chœur de l’église mais sans ostentation et aussi d’une manière équilibrée.

Euskara English